Avis sur Justin’Love

LES CHRONIQUES et BLOGS

Enfin j’ai pu lire, non dévorer serait un terme plus exact, Justin’Love! Après le journal d’une robe noire, c’est avec plaisir que j’ai retrouvé la plume de H.V Gavriel! 🙂
On retrouve Justin, en jeune coiffeur assumant parfaitement son homosexualité et cherchant désespérément sa moitié! L’histoire pourrait être simple, mais avec l’auteur ce n’est jamais le cas. Justin est plus complexe qu’on ne le croit. Il affronte la vie, qui n’a pas été tendre avec lui, avec une arme pour le moins originale : son sourire! Comme d’autres utiliseraient l’humour ou la colère, lui adopte l’attitude de la parfaite potiche. Après tout si il y croit vraiment… les autres aussi!
FLORENCE GERARD (Les livres de Flo) . Lire la chronique complète

Et de trois! dernièrement toutes les romances gay que je lis sont de magnifiques pépites. Quelle belle surprise que l’histoire de l’adorable Justin. Qui ne tomberait pas sous le charme de cet ange au coeur tendre, meurtrie par son passé et prés à donner tout son amour sans aucune retenu. Pas de chichi, pas d’extravagance, juste un jeune homme résolument optimiste et décidé à trouver le grand amour NIKITA ROMANCE. Suite ici

C’est décidément une constante avec cet auteur… un livre magnifique ! L’histoire de Justin, héros naïf a souhait, est touchante et belle. Des personnages ô combien attachants et haut en couleur tels que Cédric, l’ami coiffeur ou encore Bettina la rebelle alias Arlette, l’amie de toujours. Sans oublier Frédo, le frère de cœur et Janko, l’ex-yougoslave dur est si fragile à la fois. L’interaction entre tous ces personnages complexes est vraiment maitrisée de bout en bout et très réussie. C’est un roman ancré dans notre temps, on n’est pas lecteur mais on vit avec Justin ses déboires, ses passions, ses peines et ses questionnements… Il va falloir sans conteste compter avec H.V. Gavriel dans le paysage littéraire de ce genre. Une pépite à découvrir absolument. NINE sur MUP

Ce livre est un mélange savant de rires, passion, drames et quel plaisir de le parcourir, je n’ai pas pu en détacher les yeux jusqu’à la fin. La plume de cette auteure est à connaître et on ne peut que l’apprécier.
 Voilà c’est dit, H. V. Gavriel est une auteure dont je me souviendrais très longtemps et j’espère qu’elle va nous offrir encore d’autres excellents livres car là j’achète tout de suite et sans hésiter tellement sa plume me ravit. TOSHOKAN chronique complète par

J’ai été touchée par ce livre, je n’arrivais pas à le poser tellement Justin, Janko, Louis, Cédric et les autres sont attachant. Plus que ça même, ils kidnappent votre attention, votre affection et ne vous la rendent pas à la fin du livre. Il y a du sexe, mais pas de vulgarité. Il y a de la violence, mais pas de voyeurisme. H.V. Gavriel est une auteure merveilleuse, j’espère qu’elle rencontrera tous le succès qu’elle mérite AU FIL D’ANTHA , voir la chronique complète

Une petite pépite dans son genre. Je l’avais par-là et je n’avais jamais vraiment pris le temps de me pencher dessus préférant lire autre chose. Si j’avais su… Justin est incroyable. Contrairement aux personnages, je ne l’ai pas vu comme un jeune homme mignon (physiquement et mentalement) mais comme une personne totalement adorable. J’ai souvent eu envie de le prendre dans mes bras pour le câliner, le rassurer et lui dire que tout irait bien même si ce n’était pas forcément le cas. Et par moment, j’ai eu l’envie inverse autrement dit lui envoyer une bonne paire de gifle. Pas une seule fois, beaucoup de fois. Parce qu’il aura mis un temps fou à réaliser plusieurs choses et… Il nous emporte avec lui, dans ses émotions, ses sentiments, ses frasques, sa maladresse, ses rires et ses larmes… L’ENCRE DES LIVRES , voir la suite ici

PAROLES D’AUTEURS

J’ai mis du temps à me décider à acheter Justin’love. Les raisons étant bassement terre à terre, j’en resterai là. L’une des raisons, autre, c’est que c’est un pavé et que depuis que j’écris ma préférence va au roman court. Évidemment, j’ai aimé l’histoire de Justin, ce jeune homme pas mignon, qui ne ressemble ni à un poussin ni à un chou a la crème… Évidemment, j’ai eu mal pour lui, avec lui, tout comme j’ai eu du mal à le suivre parfois. Mister Perfect ne m’a pas fait fantasmer, Roberto… m’a dépassé (je reste gentille) et Jenko… Miam…Des persos secondaires d’envergure… Des amis qui sont effectivement une famille.Un beau roman qui demande un peu de temps et d’ouverture.
Le talent d’HV ne peut être contesté, que ce soit celui de l’écriture, de la trame de ses histoires ou encore, celui de nous offrir de beaux personnages. Un seul bémol, important pour moi qui court vers les finalités, une fin que je connaissais avant de commencer ma lecture à cause du résumé. NB : j’ai eu du mal a croire à l’inculture de Drama lors de son long dialogue avec Justin… Ses exemples ont du mettre plus d’un « cultivé » sur le cul. Heureusement que Justin est un adorable naïf confiant. À sa place, j’aurais fui sous ma couette. Lol !  Nathalie Marie sur FB

*

Un vrai plaisir de lire ce livre ! J’adore HV et son écriture. Elle sait toujours faire passer des émotions dans ses romans. Je me suis attachée à Justin dès les premières lignes ! On reste en haleine jusqu’à la fin, ne sachant pas quel va être le dénouement, et quelle belle fin !!! Merci HV. Tu nous régale comme toujours ! 😉 Martine Sautivet, sur Amazon

*

J’aurai tant de choses à dire, que je ne sais par où commencer
Je viens juste d’achever ma lecture il y a deux heures… et je suis encore sous l’effet HV

Par bien des côtés, Justin ressemble à Bastien du Journal de la Robe Noire. Tous deux sont torturés, même si c’est de manière différente, et comme beaucoup l’ont déjà écrit ici, même si au départ l’histoire commence gaiement, j’ai beaucoup ri au début, le parcours de Justin s’assombrit assez rapidement. On découvre alors qu’il est bien plus torturé qu’il en à l’air de prime abord, mais rien de surprenant puisque l’auteur aime ces persos-là. Et avec sa superbe plume, elle nous fait rapidement passer du rire à l’angoisse, de l’humour à la souffrance.

Comme Bastien, Justin a un meilleur ami toujours fidèle et présent dans les coups durs, ainsi qu’une famille d’adoption, puisque la sienne n’a pas voulu de lui. Comme Bastien, il cache ses angoisses et sa vraie personnalité, se trouve insipide et a bien du mal à comprendre ce que les autres peuvent aimer chez lui…

J’ai aimé tous les personnages, riches, mystérieux, travaillés, bien rendus et j’ai toujours pensé que c’est la richesse des personnages secondaires qui rend un roman attachant et vivant.

J’ai aimé Louis, Mister Perfect dans toute sa splendeur, un prince sorti des contes de fée lol, beau, riche, cultivé, mais trop lisse, trop propre…

J’ai aimé, contrairement à beaucoup ici, le personnage de Roberto, sombre, orageux et violent, très crédible dans sa découverte de son attirance pour Justin, il m’a beaucoup ému et troublé, il fait ressortir à souhait dans le récit les démons de Justin, sa colère, ses pulsions. IL y a des scènes avec ce personnage qui m’ont littéralement bouleversée. Je crois que dans la vie, il en existe malheureusement de nombreux comme lui, transformant leur attirance incontrôlée en violence.

J’ai aimé Janko, toujours présent, à l’écoute, le sex-friend parfait. Les scènes entre lui et Justin sont très bien rendues, notamment quand ils cuisinent ensemble, tout ce qu’ils partagent. L’histoire de ce personnage hors norme aussi, si différent de Justin, mais oh combien attirant, mystérieux et ouvert à la fois.

Et j’ai bien sûr adoré Justin, qui m’a fait rire, qui m’a émue. Petit personnage haut en couleurs, qui se débat avec son enfance épouvantable, ses doutes sur l’avenir, et ses espérances désespérément romantiques, dans un monde où ce romantisme est mis particulièrement à mal. Très réaliste ce personnage !
Sans compter tous les personnages secondaires, drôles, attachants, Cédric tout particulièrement.

Et Justin qui se débat pour trouver l’amour. Avec un double bandeau permanent sur les yeux mdrrr, parce que à un tiers du livre perso j’avais déjà compris, où était l’amour. Il est vrai que par moments on a envie de le secouer, de lui dire « réveille toi », mais il est tellement adorable entre ses larmes et ses pitreries…

Donc j’ai réellement adoré, même si Le Journal d’une Robe Noire » garde ma préférence.
J’étais si accrochée, si plongée dedans que j’en oubliais presque que j’étais dans un livre.
Même si j’ai détecté quelques longueurs, des descriptions un peu inutiles, des promenades dans le texte qui n’apportaient pas grand chose au récit, je me suis régalée. J’aurais préféré un peu plus en échange de l’histoire de Cédric/Stéphane et même un peu plus de Louis, ou disons un Louis un peu plus profond.

Ca n’empêche que je l’achèterai tout comme l’autre, que je le relirai très certainement, et que je tiens absolument à l’avoir dans mon salon ! J’ai passé un vrai moment de bonheur, appréhendant le mot FIN qui me fait toujours un peu mal quand j’ai adoré un livre. Pire, je crois que je vais me résoudre à lire le roman sur les Loups , et Dieu sait que je ne les aime pas !

Encore un grand grand merci à l’auteur, et surtout, pour notre plus grand bonheur, ne t’arrêtes pas d’écrire  Ma note 8/5 !!!!  Catherine Epfel, sur Mix de Plaisirs

 

AVIS DE LECTEURS

Elle a reussi! HV Gavriel a reussi à m’émouvoir à trois reprises! Apparemment, elle aime raconter le parcours initiatique des héros, et Justin’ Love ne déroge pas à la règle. Nous suivons les pensées de Justin, jeune homme de 23 ans, coiffeur gay (cliché du jour, bonjour), qui est entouré d’une famille de coeur aussi aimante que diversifiée. Entre Frédo, son meilleur ami / frère de coeur, Cédric aka Drama Queen, le coiffeur follement gay mais follement intelligent et qui cultive l’art des apparences, Bettina la militante au grand coeur, et les autres qui vont venir se greffer à ce noyau, on suit la vie d’un groupe de jeunes gens en apparence équilibrés.
Mais ce ne sont que des apparences, car la vie de chacun a été marquée par des faits beaucoup plus profonds, durs, en rapport avec la vision familiale et sociale de l’homosexualité.
Et c’est là que ce roman en apparence très enfantin et digne d’un conte de fée se révèle être tout à fait autre chose. Justin’ Love est en fait un récit à échelle microscopique de la vision de l’homosexualité a l’heure actuelle, avec ses bienfaits mais aussi (et surtout) ses travers.
Ce roman n’est pas juste une tranche de vie de ce jeune homo de 23 ans fleur bleue qui rêve de son prince charmant, non ce roman est un témoignage direct de ce qu’ont vécu, vivent et vivront malheureusement encore longtemps ces personnes qu’on juge sur leur vie privée. Et c’est poignant, violent, malsain, inhumain, mais hélas réel.

Tout autour de ce contexte vont évoluer Justin et ses amis, et on va en apprendre plus sur leurs passés, leurs vies, mais surtout leurs amours. Justin a cette saveur sucrée du héros touchant, naïf, gentil, bon, qui ne voit pas le mal, mais qui va le prendre de plein fouet. Un crève-coeur que ce héros qu’on voudrait avoir comme ami, tellement il est paumé et qu’il cherche juste la boussole qui lui montrera le bon chemin… Il est attachant, beau, courageux et seul lui ne le sait pas.
Il va être confronté à un choix cornélien: choisir entre trois hommes.
Roberto, que j’ai détesté au plus haut point pendant tout le roman.
Louis, le prince charmant qui a toutes les qualités dues à son rang.
Janko, l’ami, le f**k-buddy.
Je n’en dis pas plus… Je souhaite vous laisser le plaisir de la découverte.

Sur un discours intérieur assez enfantin (mais le héros n’a que 23 ans, et une vie très dure qui l’ont rendu à fleur de peau), Justin va nous livrer ses pensées, ses états d’âmes, ses angoisses, ses doutes, ses sentiments. Discours enfantin qui mûrit au fur et à mesures des epreuves, des échecs, des remises en question… Et on finit par fondre pour ce roman…

Bref, sous ses airs de romance édulcorée, Justin’ Love nous délivre un message à la fois critique et plein d’espoir sur la vision actuelle de l’homosexualité. Au travers des yeux ce héros touchant et attendrissant, on prend un sérieux coup de fouet, et on en ressort le coeur à la fois léger de bons sentiments et lourd de réalité. Penny So Book sur Bd des Passions

*

Un roman que j’ai adoré malgré quelques petites longueurs en deuxième partie ! Et c’est même assez étonnant parce que Justin n’est vraiment pas le genre de héros que j’affectionne en temps normal, ceux qui font montre d’une « virilité » à toute épreuve. Justin c’est le garçon qui en a bavé dans sa courte vie, le garçon fragile qui a besoin qu’on le protège et le rassure en permanence même s’il fait monte d’une extraordinaire force de caractère. J’ai adoré son histoire, son envie d’aimer et surtout d’être aimé, son besoin de tendresse… Superbe ! Le tout servi par la magnifique plume d’une auteur que je ne connaissais pas encore mais que je vais suivre incontestablement !  Karen Harroch sur le Boudoir Ecarlate

*

Une petite pépite dans son genre. Je l’avais par-là et je n’avais jamais réellement prit le temps de me pencher dessus pour une raison totalement inconnue. Quelle idiote. Si j’avais su… Quel bonheur ! Mais quel bonheur ! Justin est incroyable. Je ne le vois pas « mignon » mais « adorable » définitivement adorable. J’ai souvent eu envie de le prendre dans mes bras pour le câliner, le rassurer, lui dire que tout va bien. Et par moment j’ai juste eu envie de le gifler. Pas une seule fois. Beaucoup de fois ! Parce qu’il aura mis du temps à réaliser des choses et bon dieu… Bref ! Il nous emporte avec lui, dans ses sentiments, ses frasques, ses rires et ses larmes.

L’histoire en elle-même est douce, romantique, agréable. De très jolies et chaudes scènes coquines, qui restent toujours dans un romantisme et une poésie agréable, bien que les mots crus ne soient pas éloignés. Mais ce n’est pas problématique. L’humour qui se dégage de ce roman est parfait. La dose est juste et personnellement j’ai rit, beaucoup. La façon dont Justin s’exprime sur certains moments est géniale. J’ai adoré le personnage de Janko. Important personnage, avec son histoire.

Bref, je pense que Justin’ Love, malgré sa couverture peu attractive (quoi ? C’est vrai !) l’expression : « On ne juge pas un livre sur sa couverture » s’applique fortement. Cette pépite fait le bonheur quand l’envie d’une romance aux touches poétiques est de mise. Linkward sur Booknode

*

Cette histoire est juste magnifique ! Justin est vraiment un personnage hyper attachant et qu’est ce que j’ai pu rire à certains moments ! Une vrai comédie avec ce qu’il faut de tragique et de questionnement pour donner toute sa profondeur à ce récit. L’auteur s’appuie sur beaucoup de stéréotypes notamment physique pour développer des personnages vraiment intéressants et beaucoup plus complexes qu’il n’y parait. On s’attache à tous sans exception (sauf un peut être pour moi) et on vit avec eux toute l’histoire !
J’aime cet auteur, j’aime ces livres même dans des styles si différents et je lirai avec grand grand plaisir son prochain ouvrage ! En tout cas ce livre m’a fait faire une bonne nuit blanche mais sans aucun regret (pas moyen de décrocher avant la fin !). Luciale sur Mix de Plaisir

*

Parfait ! J’adore ! Magnifique !….. Je pourrais continuer comme ça longtemps ^^
Sérieusement, une écriture fluide, légère, vraie qui nous offre un très bon moment. Qui rend certains moments de l’histoire forts, vivants. Qui nous fait lire des passages qui seraient lourd voir ennuyeux avec certains auteurs mais semblent tout à fait à leur place ici. Qui nous présente des personnages attachants, drôles et attachants…. (oops déjà dit)

Justin et son innocence mêle à sa force qui nous régales de ses doutes, ses questionnements, son optimisme, ses réactions parfois enfantines qui le caractérises et j’en passe. Fred et son amitié incontestée pour Justin, son soutient, son dévouement. Cédric et son personnage haut en couleur qui nous fait sourire tout en étant un pilier pour Justin. Et Janko et son apparente force qui cache un dur passé et un gros coeur.Je regrette juste de pas en savoir plus sur Cédric et Stephan ^^ Mix sur Mix de Plaisir

*

Je suis conquise par cet auteur. Une écriture fluide qui vous transporte, des personnages complexes et attachants avec qui la vie n’a pas été tendre. J’ai souffert, pleuré, ri, rêvé avec Justin. Un personnage avec qui au début j’avais du mal, mais après avoir fait « connaissance », il m’a touché et adopté. Le démêlé de ses amours est touchant, émouvant, parfois niais et quelques fois rageant. Mais la fin est juste suberbe. Un livre qui qui mérite d’être lu et relu et rerelu… Et un auteur qui mérite d’être connu… Els Reader sur Booknode

*

Un vrai bonheur. Justin est quelqu’un de très attachant que l’on a envie de prendre dans ses bras et de câliner. Je suis heureuse de voir qu’il a choisit mon chouchou bien que l’on sait rapidement lequel sera son véritable amour. On s’en rend compte même avant Justin  Voici un nouvel auteur qui entre dans la liste de auteurs MM préféré. Katia, sur Mix de Plaisir

*

Un petit coup de coeur pour Justin… Pas aussi intense que pour Bastien, mais j’ai aimé que ce roman ne soit pas ce qu’il parait. On part du récit de la vie d’un jeune coiffeur gay pour en arriver à lire quelque chose de beaucoup plus profond et dur… Et j’aime ce genre de livres. L’écriture d’HV Gavriel fait toujours autant son effet sur moi, elle m’emporte à chaque fois. Mousstik sur Mix de Plaisir

*

J’ai beaucoup aimé. La plume de cette auteur est simplement…..belle, poétique et passionnée…dure aussi, parfois.. mais incontestablement envoutante! Donc oui, j’ai adoré, moins passionné que le précédent, plus légé et moins torturé mais les personnages sont si attachants que le résultat est le même !  Smalad sur Booknode 05/02/2014.

*

Incroyable! Encore une fois HV Gavriel m’embarque dans la tête, les pensées, les sentiments, le passé bref cet incroyable Justin. Moi qui pensais que je n’aimerais pas un MM avec un personnage si… gay. Qui sourit tout le temps,coiffeur, a ds mèches blondes, aime les fringues moulantes, les tee shirt so queer, pas forcément efféminé mais gay quoi, cliché. Mais Justin lui, c’est tout simplement un miracle s’il est toujours comme ça aujourd’hui. et ce livre est une pépite. Justin est solaire, impossible de rester dépressif.  À LIRE . Azylis, sur Goodread

*

Oké alors je me suis fait avoir ! J’ai été menée par le bout du nez par H.V. Gavriel !
Avant de vous raconter mon ressenti un peu d’objectivité ! L’histoire débute donc sur un jeune homme, avec qui j’ai vraiment du mal pour commencer : Justin.
Un jeune homme trop fleur bleue, très sensible, un homme pas assez « homme » qui s’en plaint et qui n’a pas l’air d’assumer son orientation. Ensuite une scène de rupture, et ce petit homme qui se replaint de lui-même.
Disons qu’en me voyant autant en Justin j’ai eu du mal à coller avec lui. Pas de confiance en lui, bien que j’apprécie les sentiments négatifs (souffrances, angoisses, dépressions …) qui ravivent vraiment le hot dans une histoire hot, là j’ai eu du mal. 
Durant les 50 premières pages, je dirais. Puis Au moment où ce Justin décide de se mettre au sport après une agression, le reste à couler de source !
Tout s’est enchainé. Roberto, l’agresseur, la passion, la fièvre, la maladie.
Puis, Janko, le prof de sport, torturé un peu, attentionné beaucoup, adorable.
Et Louis dixit Loulou (ce surnom m’a tout le long fait grimace, la mièvrerie n’est vraiment pas mon truc), le romantique, friqué et aimant. Mais surtout Janko. 
Donc tout le long de l’histoire Justin flirt avec ces 3 hommes, mais tout le long j’ai une nette préférence pour ce dernier. Je me suis dis « mince, alors que dans le Journal d’une robe noire, j’ai réussi à aimer autant chacun des amants, là c’était impossible ». Je me languissais de lire un passage entre Justin et Janko. Je suis même allée jusqu’à poster ma détresse sur la page facebook de l’auteur ! (Hello Gabry’ si tu passes par là), et elle m’a fait encore plus douter! J’ai été menée par le bout du nez pendant 3/4 du bouquin, mais j’en suis ressortie avec un grand sourire ! C’était une très bonne lecture ! 
Mon mois consacré aux 3 oeuvres de l’auteur s’achève donc avec celle-ci, et je peux affirmer que je suis fan. Cainael  sur Goodread.

*

Ce livre est fantastique et il m’a beaucoup ému. Avec lui je suis passée par plusieurs émotions : la joie (j’ai beaucoup rit dans ce livre), un peu de colère à la fin et aussi de la tristesse. Spoiler…Justin est un personnage que j’ai beaucoup, mais alors beaucoup apprécié. Il est drôle, simple, gentil et calme. Mais Justin est aussi quelqu’un qui porte un passé dur sur ses épaules … Heureusement pour lui, il a pleins d’amis, tous très sympathiques et que j’ai adoré Drama Queen, Eric, Brian que j’ai particulièrement apprécié, toujours la pour son meilleur ami… Et il y a Janko, lui je l’ai adoré tout de suite ! Mais je vous laisse le découvrir. Il n’y a qu’une seule chose que j’ai regretté (Spoiler…) Très bon livre à lire !  Melou78 sur Booknode02/11/2014

*

J’ai retardé la lecture de ce livres X mois, et quand je me suis décidée à le lire. je me suis demandé si j’étais pas complètement débile d’avoir autant tarder à lire cette petite merveille. Car ce livre vient prendre place dans ma catégorie coup de coeur!!!!!
J’ai tout aimé que ce soit l’histoire que Justin car il a une présence phénoménal ( en tout cas pour moi), il est tellement attachant. Bref si vous hésitez encore à le lire, faite pas la même bêtise que moi d’attendre X mois. Lisez le!!!! Onarluca sur Booknode

*

Ceci n’est pas un commentaire à chaud mais plutôt d’amour. J’adore ce livre, je l’ai lu pour la 1ère fois il y a fort longtemps et je l’ai lu et relu plusieurs fois. Justin… que dire, on vibre avec lui, il est touchant, attendrissant, adorable, on l’adore. On vit avec lui ses différentes histoires d’amour, avec Louis, Roberto, Janko. Lequel est le bon ? Lequel restera ? à vous de lire pour voir mais vous ne serez pas déçu (je ne dis rien mais j’ai mon préféré bien-sur). On suit le chemin qu’il parcourt avec sa petite famille à lui : ses amis, ses amours et peut être enfin la réalisation de son bonheur. Un final comme je les aime et qui ne donne qu’une envie revenir au début pour tout revivre. HV GAVRIEL nous enchante avec cette histoire contemporaine, véritable petit bijou qui nous fait tout oublier le temps de sa lecture. Mman sur Amazon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s